top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurDominique Boscher

Transparence, bienveillance et efficience

Dernière mise à jour : 9 nov. 2018

Le mail adressé hier à Monsieur Merly a été porteur puisqu’il a souhaité que l’on puisse échanger dès aujourd’hui à propos des projets citoyens que nous avons listés. Même si la plupart des projets pourraient être réalisés sans l’aide des autorités locales, il est préférable de créer une synergie constructive avec la mairie.

En résumé de notre rencontre, Mr Merly souhaite être un facilitateur sur les principaux projets qui seront mis en évidence et en priorité par le collectif.

Dans cet objectif, je vous rappelle et vous invite à donner votre avis afin de classer les différents projets. La consultation du plus grand nombre reste la meilleure façon démocratique de hiérarchiser les projets.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, vous pouvez remplir le formulaire sur le lien suivant :  https://goo.gl/forms/XFB7KI3nCtn9OEvh2

Par ailleurs Monsieur Merly m’a proposé de venir à la prochaine réunion pour affirmer sa volonté d’accompagner les meilleures initiatives dans l’intérêt du village.

Avec le maire et en présence de Monsieur Vacheyroux, nous avons passé en revue les différents projets collectés à ce jour ; certains d’entre eux ont retenu une attention commune ; la principale préoccupation a porté sur la nécessité d’apporter de l’efficacité pour finaliser les projets qui seront ciblés.

Une fois les projets hiérarchisés par un minimum de participants, nous pourrons évoquer les principaux choix lors de la prochaine réunion. Quel que soit le résultat du classement, les initiatives personnelles ne seront en aucune façon entravées. Par exemple, même si le projet portant sur le poulailler communal n’était pas classé dans l’ordre des priorités, Michèle Vilarelle et moi même sommes décidés à vouloir mettre en place ce projet. Sur ce point précis Monsieur Merly est prêt à apporter tout son soutien si nécessaire.

Petite précision sur les échanges de cette après midi : Monsieur Merly m’a interpellé sur sa préoccupation de voir le collectif de transition pour Prayssas de devenir une liste électorale. Je lui ai donc dit et répété que l’objectif n’était en aucun cas de travailler sur une liste municipale mais bien concrètement de travailler sur des projets citoyens qui n’engagent en aucune façon les pouvoirs publics que ce soit en terme financiers ou juridiques.

Libre à ceux qui le souhaiteront plus tard (beaucoup plus tard) de s’engager dans une action différente nécessitant de disposer de pouvoirs publics.

Rappel sur ce qu’est un collectif.

Contrairement à une association, la participation à un collectif n’exige aucune cotisation, aucune adhésion et aucune obligation. La seule préoccupation commune peut être encadrée par une motivation commune. Dans le cas du collectif pour la transition de Prayssas, l’objet et l’objectif est de faciliter ou réaliser la mise en place d’initiatives et de projets soucieux de la préservation de notre environnement et des ressources en matière de développement durable.

En conséquence, aucune action individuelle ne peut engager le collectif par le fait que personne n’est engagé dans le collectif. Par exemple si l’un ou l’une d’entre nous souhaite prendre une initiative personnelle sur un projet, une démarche, une action, une communication ou une approche, heureusement, rien ni personne ne peut s’y opposer tant qu’elle est légale, constructive et bénéfique pour notre environnement et le projet de transition. Bien au contraire, une trop grande rigueur procédurière serait une entrave à l’efficience. Il en va de même pour les ateliers des terroirs : dans le cadre de la légalité, toute personne qui souhaite proposer une idée de rencontre, de fraternité et d’échange peut et doit pouvoir le faire en tout liberté.

Il en serait tout autre si une initiative engageait la moralité, des moyens financiers ou la disruption avec l’objet initial du projet de transition.

Nous sommes en état d’urgence. Urgence contre le réchauffement climatique, urgence contre la disparition des espèces, urgence contre l’épuisement des ressources, urgence contre la déliquescence de notre société...

En conséquence, entraver les bonnes volontés ne serait pas constructif, libérer les énergies et faciliter les initiatives est une approche nécessaire.

Pierre vient de m’écrire. Il part en déplacement pour quelques jours et ne peut assurer l’élaboration de l’ordre du jour. Voici ce que je propose pour notre prochaine rencontre ; je vous enverrai dans les prochaines 48h la proposition d’un ordre du jour qui sera amendable. N’hésitez pas à me proposer entre temps ce qui vous semble être utile ou impératif.

Dans tous les cas, voici quelques éléments de bases que nous pourrions aborder :

- Rappel des règles préalablement définies autour du collectif et du projet de transition pour Prayssas.

- Présentation du ou des invités ; du ou des observateurs.

- Tour de table pour que chacun des nouveaux participants puissent se présenter auprès du groupe.

- Présentation des premiers résultats enregistrés sur le questionnaire portant sur les 25 premiers projets citoyens présentés. (échanges - débats)

- Concernant les deux ou trois projets prioritairement hiérarchisés, qui peut faire quoi, comment…  (échanges - débats)

- Présentation des projets, résultats et initiatives en cours  (échanges - débats)

- Définition du prochain rendez-vous

- Conclusion

- Photo de groupe (pour ceux ou celles qui le souhaitent)

Au lendemain de la réunion, envoi du compte rendu de la rencontre dans lequel sera intégré un RES.

Pour info, un RES est une liste constructive des “Réussites”, “Erreurs” et “Suggestions”



C'est en chantier mais on y travaille

7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page